Sommaire

Le tartre est un composé de minéraux véhiculés dans l'eau de la plupart des réseaux. Selon la région et la provenance de l'eau, celle-ci est plus ou moins chargée en minéraux et donc plus ou moins dure. Si la dureté de l'eau est nocive et désagréable pour la peau, elle l'est encore plus pour les tuyauteries et les appareils de cuisine et de lavage. Pour abaisser la dureté de l'eau, il faut utiliser un adoucisseur d'eau. L'adoucisseur d'eau sans sel existe et agit selon le principe d'adoucissement ou de filtration, voire les deux.

Dureté de l'eau : explications

La dureté de l'eau est due à la concentration en magnésium (Mg) et en calcium (Ca) dans les minéraux qu'elle transporte. Si ces minéraux apportés par l'eau de boisson et de cuisine sont nécessaires au corps humain, leur présence et leur excès sont nuisibles aux canalisations et nocifs pour les appareils de lavage et de cuisine. Le tartre provoque des dépôts de calcaire dans les réseaux de distribution, les chaudières et les machines à laver, ce qui occasionne des dépenses supplémentaires en énergie et présente des risques de développement bactérien.

On exprime la mesure de la dureté de l'eau en fonction de son TH (titre hydrotimétrique) correspondant à sa teneur en carbonates et bicarbonates ou en sulfates, chlorures et nitrates, puis de son TA (titre alcalimétrique). L'unité de calcul est le degré (°f) qui correspond à 10 milligrammes par litre (mg/l) de calcium et de carbonates (CaCO3). Le but d'un adoucisseur d'eau est d'amener la dureté à une valeur confortable tout en évitant un adoucissement excessif qui rendrait l'eau bien trop oxydante.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Comment adoucir l'eau ?

Pour abaisser la dureté de l'eau et réduire sa minéralisation, plusieurs techniques sont principalement utilisées. Outre l'emploi d'un adoucisseur d'eau à sel (ou plutôt à résine échangeuse d'ions que l'on appelle sel), les principales sont la décarbonatation à la chaux ou à la soude (réservée aux professionnels de l'adduction en eau), la microfiltration et l’électro-décarbonatation.

Les adoucisseurs d'eau domestiques fonctionnant sans sel utilisent une ou l'autre de ces techniques et se raccordent aisément sur la distribution en eau chaude d'un réseau domestique.

Lire l'article Ooreka

Fonctionnement et pose d'un adoucisseur d'eau sans sel

Sans sel (résine échangeuse qui transforme en sodium les minéraux), les adoucisseurs fonctionnent sous différents modes physiques ou chimiques parmi lesquels on distingue :

La filtration ou microfiltration

Grâce à un filtre extrêmement fin, l'eau amenée à passer dans le circuit est débarrassée des minéraux qu'elle transporte. Le filtre se pose classiquement sur une canalisation via des raccords de plomberie standards. Il suffit de changer régulièrement le filtre afin de s'assurer du bon fonctionnement du système. Il est conseillé d'y ajouter un second étage anti-bactérie afin d'assainir les éventuels résidus d'une eau ayant stagné dans le filtre. Le filtre ne réclame aucune alimentation électrique mais la purification est souvent effectuée à la lampe à ultraviolets qui réclame de l'énergie électrique.

La polarisation

En chargeant électriquement les particules des minéraux présents dans l'eau, des adoucisseurs d'eau sont susceptibles de précipiter ces particules afin qu'elles ne se déposent plus ni dans les canalisations, ni dans les appareils. On distingue plusieurs modes de fonctionnement selon les appareils et dispositifs.

Avec contact aqueux : tout comme un filtre, l'adoucisseur se pose sur une canalisation d'eau chaude grâce aux raccords à visser dont il est pourvu. L'eau traverse plusieurs étages dans l'adoucisseur (anode, chambre de turbulences) avant de circuler dans le circuit d'eau adoucie. Les particules de minéraux étant polarisées, elles ne sont plus susceptibles de se fixer sur des supports (résistances, tuyaux...).

Sans contact aqueux : ces appareils fonctionnent soit par magnétisme soit par électromagnétisme et se posent à cheval sur une canalisation obligatoirement métallique (cuivre ou acier), sans requérir de raccord de plomberie. La charge magnétique appliquée aux particules minérales est censée empêcher leur dépôt dans les tuyauteries et les appareils. Il existe des anticalcaires magnétiques qui n'emploient que des aimants permanents sans alimentation électrique et des anticalcaires électroniques qui requièrent une alimentation électrique.

Le Co2

Des appareils à injection de gaz carbonique (Co2) dans l'eau, s'ils ne sont pas censés adoucir l'eau en lui ôtant sa dureté, sont considérés aussi parfois comme des adoucisseurs grâce à leur fonction anticalcaire. Ces appareils réclament une installation de plomberie et une alimentation en gaz carbonique via des bonbonnes de gaz à faire recharger. La nécessité d'un contrat de maintenance et d'approvisionnement les rend moins souples d'usage en résidentiel mais parfaitement adaptés à l'hôtellerie et au tertiaire.

Lire l'article Ooreka

Achat et prix d'un adoucisseur d'eau sans sel

Un adoucisseur d'eau sans sel s'achète aussi bien sur Internet que chez des revendeurs en matériel de plomberie et de sanitaire.

Les adoucisseurs d'eau à cartouche

Les adoucisseurs d'eau à cartouche (microfiltration, chélation, polarisation aqueuse...) doivent plutôt être posés par un professionnel ou un plombier qui aura dimensionné l'appareil en fonction de la dureté de l'eau avant d'effectuer les travaux de plomberie nécessaires. Selon le nombre d'étages de filtration et le débit à assurer son prix varie de 100 à plus de 800  et les cartouches doivent être achetées par la suite.

Les anticalcaires magnétiques

Les anticalcaires magnétiques se vendent généralement par paire autour de 15  environ. Ils n'ont pas besoin de recharge ni d'alimentation électrique pour fonctionner et se posent aisément sans démontage ni travaux de plomberie. Les anticalcaires électroniques nécessitent une alimentation électrique classique (220-240 V) et sont plus onéreux : à partir de 200 € environ et jusqu'à plus de 700 € pour de grandes consommations d'eau adoucie.

Aussi dans la rubrique :

Les solutions de traitement

Sommaire